L'hiver est là... Enfin diront certains !!

Les températures sont plus de saison et certains d'entre vous envisagent d'aller à la montagne, voir en voyage dans des contrées froides cet hiver.

Oui mais voilà : comment s'habiller ? De quelle manière ? Quel type de matériel utiliser et aussi comment s'y retrouver parmi les différentes caractéristiques techniques des produits qui vous sont proposés ?

 

Au comptoir canadien, nous allons vous expliquer tout cela en détail.

Nombreux sont, parmi nos clients, ceux qui sont à la recherche de conseil de ce genre ; qu'ils soient particuliers se rendant dans les stations de ski bientôt, touristes préparant un voyage en Laponie, Népal ou Canada, ou même société de production de film et reportages télévisuels devant se rendre en Mongolie à la fin de la semaine..

 

Lorsque l'on vit dans les régions froides comme au Canada, il faut réaliser qu'il y a 2 situations :

- Option bureau ou shopping à l'intérieur

- Option promenade nature ou shopping en extérieur

La plupart des gens se rendant à leur travail ne mettrons pas une joue dehors : ouverture de la porte de garage automatique, démarrage de la voiture à distance pour pré-chauffage du véhicule afin de l'intégrer à la bonne température, roulage au chaud, parking sous-terrain au bureau et ascenseur direct l'y conduisant. Bref, vous n'avez pas eu le temps de prendre un seul flocon sur le bout du nez.

Tout ces gens s'habilleront normalement, avec mocassin si besoin est.

Il en est de même si vous prévoyez de vous rendre dans un centre commercial : le processus sera le même et les magasins sont surchauffés ; toute veste ou manteau un peu chaud deviendra vite un poids encombrant à votre bras qui vous gâchera quelque peu votre plaisir.

 

En revanche, si vous prévoyez d'aller marcher en forêt, ou d'arpenter les rues pour admirer les charmantes boutiques des centres villes du Canada (ou d'ailleurs), il en est d'une tout autre affaire.

La règle qui s'applique ici est celle de l'oignon : des couches, des couches et encore des couches. D'où le mythe des habitants canadiens passant des heures pour s'habiller avant de sortir.

Il conviendra donc de commencer par des sous-vêtements chauds dit technique directement sur la peau. Il existe du nylon, de la laine ou du mérinos. Ce dernier est vraiment le plus efficace et le plus chaud. 

Ensuite vous pouvez rajouter un tee-shirt.

Puis une chemise (grosse, chaude, épaisse, canadienne au hasard)

Après viendra le pull. 2 éventuellement si vous doutez de l'efficacité de ceux que vous avez, seul.

Et enfin la parka (ou manteau ou doudoune). Chaude, confortable, efficace, respirante et là... on n'a pas les moyens de ne pas acheter cher. Certes la performance à un prix mais arrivé vers les -10°, -15° voir -25° ou plus... on a pas le choix et de toute façon, vous ne le regretterez jamais ! On oublie un prix, jamais la qualité d'un produit.

Au niveau du bas idem : caleçon sous-vêtement chaud technique, pantalon épais : un jean ne tient pas chaud : préférez une toile épaisse voir doublé, un velours..

Pour les extrémités (à soigner car c'est toujours par là que l'on attrape froid en 1er) : sous-couche en soie avant bonnes chaussettes (mérinos..), bonne paire de chaussures faites pour l'hiver, bonne paire de gants (à ce sujet les moufles sont plus efficaces car les doigts se réchauffent entre eux et se maintiennent dans une cavité commune), bonnet ou cache oreille et éventuellement écharpe.   

 

Avec tout ceci vous êtes paré pour affronter les bons froids de l'hiver ici ou ailleurs.

 

Les produits que nous vendons au comptoir canadien sont le fruit de l'expérience et du vécu de ceux et celles pour qui leur pays c'est l'hiver. C'est dire si ils en connaissent les rudesses et les besoins pour le passer au mieux.

Concernant les chaussures, il ne faut pas se laisser abuser ou impressionner par les chiffres affichés, comme  --15°, -25°, -40°... car mêmes dans les montagnes françaises, au creux de l'hiver et selon l'altitude où vous vous trouvez, vous n'aurez pas trop chaud ; il ne faut pas oublier que selon l'utilisation, vous ne ferez parfois que déambuler voir rester statique et le fait que la chaussure soit performante à elle seule sera important pour protéger les extrémités comme les pieds, partie toujours plus sensibles du corps. Mieux vaut n'avoir qu'à porter des chaussettes fines pour le confort, et augmenter l'épaisseur si besoin que de devoir mettre des couches et avoir toujours froid.

Le choix du modèle se fera selon l'utilisation : montante pour une meilleure protection ou esthétisme (cf bottes femmes), plus basse pour le confort de la marche. Nos modèles issus des plus grands fabricants canadiens conviennent parfaitement pour l'hiver avec pour certains des capacités particulières indiquées pour les grands froids.
De même, les parkas que nous proposons sont parfaitement adaptées aux températures jusqu'à -25°, qui sont du reste les températures moyennes du Canada par exemple... Au delà, il y a des parkas plus spécifiques aux expéditions dans le grand nord mais qui ne seraient pour le coup pas pertinentes pour les contrés européennes.
Là encore ne pas être impressionné par les températures indiquées sur nos vêtements qui en terme de protection pourraient présenter des chiffres allant au-delà de ceux que vous êtes susceptible de rencontrer : dans une journée dehors, on va tout aussi bien faire de la marche tranquille, du statique, que des activités où on bougera d'avantage donc il ne faut pas imaginer avoir trop de chaleur. Le ressenti de sa température corporelle va également varier en fonction de certains paramètres comme la fatigue, la faim (nous pourrions aussi rajouter le stress....) 

Egalement le ressenti de la température extérieure annoncée est susceptible d'écarts importants : -10° voir -15° par un temps très sec et ensoleillé sans vent est plus supportable qu'un 0° ou + 5° avec une forte humidité et du vent.. Tout est donc aussi une question de relativité.

Les vêtements sont respirants ce qui permet de supporter les fameuses couches que nous avons évoquées précédemment et de s'adapter aux changements brutaux et rapides de température que l'on peut rencontrer parfois dans les Alpes et plus généralement dans les pays froids (25 ° d'écart en 24 H au Canada sont fréquents). 

 

Voilà, en espérant que ces conseils vous aideront à passer un bon hiver et à surtout ne pas vous priver pour sortir et profiter au mieux de tous les plaisirs de cette saison, que ce soit le magasinage, les balades, la randonnées, les loisirs ou tout simplement prendre l'air.

 

 

                                                                                                

L'équipe du Comptoir Canadien

Votre spécialiste de l'esprit Canada

Commentaires : 0

Laissez votre commentaire

Soumettre

Haut de page